banner falls.png

Les médicaments et les chutes

Certains médicaments peuvent augmenter votre risque de chute, ce qui peut causer des blessures nécessitant parfois une hospitalisation.

Le saviez-vous ?

  • Une personne sur cinq (20%) âgée de plus de 65 ans et vivant dans la communauté déclare avoir chuté au cours de la dernière année, avec une prévalence plus élevée chez les personnes âgées plus de 80 ans (Statistiques Canada, 2010).

  • Chez les aînés canadiens, la majorité des hospitalisations pour des blessures sont dues aux chutes.

  • Les chutes sont responsables de 9 % des visites à l’urgence (ICIS 2011).

  • Vous êtes plus à risque de tomber si vous preniez plus de médicaments.

  • Les effets néfastes des médicaments, tels que les problèmes de concentration et d’équilibre, ou une diminution rapide de la pression artérielle, peuvent augmenter le risque de tomber.

Faits intéressants

  • 95 % des fractures de la hanche surviennent lors d’une chute (Huang et al. 2012).

  • 20-30 % des patients ayant subi une fracture de la hanche décèdent moins d’un an après la fracture (Kong et al. 2012).

Avez-vous un ami ou un membre de votre famille qui prend des médicaments qui peuvent augmenter leur risque de chute ? Cliquez sur les liens ci-dessous pour télécharger nos brochures :

COMMENT PUIS-JE RÉDUIRE MON RISQUE DE CHUTER ?

Renforcez vos muscles : faites des exercices pour renforcer vos muscles, particulièrement vos jambes, et améliorer votre équilibre. Il existe de nombreux programmes ou activités qui peuvent vous aider à y arriver. Il est recommandé de faire au moins 30 minutes d’exercice chaque jour pour prévenir les chutes.

Assurez-vous d’avoir une vision claire : faites examiner votre vision par un optométriste. Corrigez les problèmes (myopie, presbytie, cataractes, etc.) au besoin. La chirurgie des cataractes peut réduire jusqu’à 37% le risque de tomber.

Entourez-vous d'un environnement sécuritaire : limitez les tapis qui peuvent glisser facilement sur les planchers et sur lesquels vous pourriez glisser et tomber. Retirez les objets encombrants de votre passage. Ayez un éclairage adéquat. Un environnement sécuritaire peut réduire jusqu’à 20 % le risque de tomber.

Cessez les médicaments qui peuvent augmenter le risque de tomber : faire le ménage des médicaments qui peuvent causer des chutes peut réduire le risque de tomber d’environ 25 %.

N’arrêtez pas vos médicaments sans en parler à votre médecin, votre infirmière ou votre pharmacien.

(Source: Ordre professionnel des physiothérapeutes du Québec)

VEUILLEZ CONSULTER VOTRE MÉDECIN, VOTRE INFIRMIÈRE OU VOTRE PHARMACIEN AVANT D'ARRÊTER OU DE MODIFIER TOUT MÉDICAMENT.