Pilulier2_whiter_blue.jpg

La déprescription

La déprescription signifie cesser un médicament ou en réduire la dose lorsqu’il n’a plus d’effet bénéfique ou qu’il peut être nuisible. Le but de la déprescription est de maintenir ou d'améliorer la qualité de vie.

La déprescription concerne les patients, les soignants, les professionnels de la santé et les décideurs politiques.


LA DÉPRESCRIPTION DOIT TOUJOURS ÊTRE FAITE EN COLLABORATION AVEC VOTRE MÉDECIN, votre infirmière ou VOTRE PHARMACIEN.


Pourquoi déprescrire?

Les médicaments sauvent des vies : les personnes souffrant de maladies chroniques telles que le diabète, l'hypertension, le cholestérol élevé, les troubles mentaux et la douleur chronique prennent des médicaments pour aider à contrôler leurs symptômes et mener une vie de qualité. Cependant, pour chaque médicament, il est important de prendre en compte les avantages et les risques potentiels. 

Avec le temps et en vieillissant, certains médicaments peuvent devenir inutiles, voire même nuisibles. Ce qui était bénéfique pour la santé à un certain moment peut ne plus l'être en vieillissant. Les effets secondaires et les interactions médicamenteuses peuvent causer des préjudices aux patients. Des exemples d'effets néfastes potentiels sont les chutes, les problèmes de mémoire, les hospitalisations et les décès.

Nous changeons continuellement, et notre corps aussi. Nos médicaments devraient refléter ces changements. C'est pourquoi il est important de prendre des rendez-vous réguliers avec votre professionnel de la santé afin de réviser vos médicaments. Pourquoi le médicament a-t-il été débuté ? Y a-t-il un plan de suivi des effets secondaires potentiels ? Quand devriez-vous envisager de diminuer la dose ou d'arrêter le médicament ? Consultez nos astuces pour gérer vos médicaments en toute sécurité et entamer la conversation avec un professionnel de la santé.

Les médicaments et le vieillissement

En vieillissant, les changements dans le corps nous rendent plus sensibles aux médicaments :

  • Le cerveau devient plus sensible aux effets des médicaments

  • Les médicaments restent plus longtemps dans notre corps, parce que nous avons moins de muscles et plus de graisse

  • Notre foie et nos reins ne traitent plus les médicaments aussi efficacement que lorsque nous étions plus jeunes

  • Notre corps contient moins d’eau et les médicaments peuvent devenir plus concentrés


Le saviez-vous ?

71 % des aînés canadiens sont prêts à arrêter un médicament si leur médecin leur dit que c’est possible (Sirois et al. 2017).


Certains médicaments sont-ils plus risqués que d'autres ?

Certains médicaments sont considérés comme particulièrement dangereux pour les personnes de plus de 65 ans. Les médicaments sont considérés comme risqués - ou potentiellement inappropriés - lorsqu'il existe un médicament plus sécuritaire ou quand il existe une thérapie non médicamenteuse pour traiter les mêmes symptômes.

Les médicaments à risque sont associés à une incidence plus élevée de préjudices, tels que des problèmes de mémoire, des chutes et des fractures.


Quels médicaments devraient être considérés pour la déprescription ?

Voici une liste de quelques médicaments considérés risqués, particulièrement chez les personnes âgées de plus de 65 ans. Le cas échéant, ces médicaments devraient être considérés pour la déprescription. Suivez les liens pour plus d'informations sur ces médicaments et des alternatives plus sécuritaires:


Les médicaments à risque coûtent chers :

  • 419 millions de dollars sont dépensés à chaque année pour des médicaments potentiellement nuisibles chez les aînés canadiens.

  • 1,4 milliard de dollars sont dépensés par année en soins médicaux pour traiter les effets néfastes de ces médicaments chez les aînés canadiens.

(Morgan et al. 2016)


Aînés qui utilisent au moins un médicament considéré à risque au Canada

(Source:  Morgan  et al.  2016 )

31% des hommes et 42% des femmes de 65 ans et plus prennent au moins un médicament à risque. Pour les gens de plus de 85 ans, 39% des hommes et 47% des femmes prennent au moins un médicament à risque.


VEUILLEZ CONSULTER VOTRE MÉDECIN, VOTRE INFIRMIÈRE OU VOTRE PHARMACIEN AVANT D'ARRÊTER OU DE MODIFIER TOUT MÉDICAMENT.


Prendre trop de médicaments peut également augmenter le risque d'effets indésirables.